jeudi 2 juin 2011

lectures adolescentes



Je me souviens, c’est à la table familiale, un midi, j’ai douze - treize ans, je demande à mes parents ce que veut dire « ingénue ». Et aussi, « libertine ». Ils sont un peu interloqués et avant de répondre ; je voyais bien qu’ils étaient un peu embarrassés, veulent savoir pourquoi. J’explique que je lis un livre qui me plait beaucoup et qui s’appelle l’ingénue libertine. Ils se demandent où j’ai bien pu trouver ce livre. Car chez mes parents, il n’y a pas vraiment de bibliothèque, juste quelques livres entassés au fond d’un placard ! Les livres que je lis, ils me les achètent, ils savent que celui-là n’est pas passé par là !

Ce livre, il était bien au fond du placard, avec d’autres que je n’ai jamais lu (je me souviens d’un guy des cars !) et une série de San Antonio que j’ai lu en rigolant bien. Rien ne m’était interdit, mes parents ne surveillaient pas mes lectures ; merci, un grand merci.

Ils m’ont aussi demandé d’expliquer le livre !!!

Heu ! c’est-à-dire que je lis un livre qui me plait sans tout à fait vraiment comprendre de quoi il en retourne, mais en sachant quand même ; j’ai douze ans et il parle de quête de plaisir sexuel ! Le titre ne m’aide pas, il est fait de deux mots et je ne saisis le sens d’aucun! Je voulais vérifier auprès d’eux que, d’une certaine manière, je comprenais bien. Je ne sais plus ma réponse, seulement ma difficulté à répondre, la leur à m’expliquer les mots demandés. Ils m’ont laissé finir le livre, ainsi j’ai découvert colette, que je n’ai plus quitté et qu’il m’arrive de relire de temps en temps. (Que serait-il arrivé si j’avais plutôt lu guy des cars ?)

Ensuite, j’ai lu la seconde, j’ai tout compris. On grandit vite.
Le dessin, derrière la bibliothèque est de ronald curchod, je vous en parle bientôt.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire