dimanche 29 juillet 2012

un rêve

 
Je me souviens avoir rêvé que f. me peignait les cheveux. Je suis au lit, enroulée dans les draps, j’ai les cheveux mouillés, il les démêle sans me faire mal, ce qui me surprend. Du fond du lit, je sais que tous les cotons tiges sont sortis de leur boîte. Je le sais à tel point que lorsque, réveillée, j’irai dans la salle de bain, je serai étonnée de les voir tous bien rangés. Et ce rêve m’apparaîtra alors seulement.
Je me souviens que lorsque quelqu’un se met à raconter ses rêves, cela m’ennuie profondément ou m’incommode (pudeur - impudeur!) sauf quand je fais partie du rêve !
Je me souviens que j’avais aimé lire Train de rêves, mais moins Rêve je te dis.
Question d’humeur du temps, probablement. Je crois qu’aujourd’hui, ce goût de lecture serait inversé.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire