lundi 30 mai 2011

solitaire

Je me souviens avoir lu ici "mes repas solitaires étaient d'une simplicité déconcertante."

Et quelques lignes plus haut "plusieurs jours se sont écoulés sans événement particulier. Il ne se passa vraiment rien. Je ne suis allée nulle part. Je n'ai parlé à personne."

Impression de lire ici ma réclusion de deux jours. J'aime quand ça dure deux jours, trois ... ensuite, le monde me rappelle à lui.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire