mardi 17 mai 2011

une mise en plis



Je me souviens avoir fait une mise en plis à ma grand-mère. Ma grand-mère était une vraie grand-mère, c’est-à-dire une vieille dame aux cheveux blancs que les teintures sauvagement faites à la maison avec l’aide de ma mère rendaient parfois bleus ! Elle avait les cheveux courts et ma mère lui faisait donc des mises en plis. J’explique pour les plus jeunes qu’il s’agit, après le shampooing qui rend les cheveux bleus, sur cheveux encore mouillés, de mettre sur la tête de ma grand-mère une ribambelle de petits bigoudis pas du tout en mousse, mais en plastique, remplis de je ne sais quel matériau qui pique la tête, de bien serrer la mèche autour de ce truc infâme et de faire tenir le petit boudin ainsi obtenu avec un pic en plastique qu’on fait presque rentrer dans le crâne. Une fois sec, on retire les bigoudis précautionneusement et restent sur la tête des boucles très serrées et très séparées les unes des autres, on coiffe pour harmoniser le tout et ça fait une jolie coiffure ondulée. Le jour donc où j’ai fait la mise en plis à ma grand-mère, je me suis trompée de sens pour rouler les bigoudis !  Au lieu de rouler vers l’arrière du crâne, j’ai roulé ver l’avant ! Une fois coiffée, ma grand-mère avait donc une banane bleue sur la tête. Après des grands cris et une franche rigolade, ma mère lui a refait un shampooing et à nouveau tout roulé vers l’arrière, cette fois. Mais il est resté quelque temps, sur la tête de ma grand-mère, une ondulation un peu hésitante qui allait assez bien avec le bleu.

Je remercie mon amie Rachida de prêter ici sa magnifique chevelure sakura à ce billet. Je sais qu'elle n'aura jamais les cheveux bleus permanentés, mais qu'ils seront toujours longs, denses et beaux.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire